Le cœur de l’oignon

Vous connaissez tous le pouvoir des contes, à solliciter et à développer notre imaginaire. J’en suis personnellement très friande.

Ce petit conte m’a été librement inspiré par l’une de mes conversations avec une chère amie, à qui je le dédicace 😉 N’hésitez pas à me donner vos impressions 😉

Sur un stand maraîcher, quelques oignons jaunes de qualité devisaient entre eux sur le sens de leur vie.

– « Comment serons-nous choisis et achetés, puisque d’extérieur, nous sommes tous identiques ? », disait l’un d’eux.

C’était une préoccupation car ils rêvaient tous de rejoindre un bac à légumes accueillant où ils pourraient séjourner en attendant d’être cuisinés de la meilleure façon. Ils pourraient y révéler chacun leur potentiel d’oignon : pour l’un le pot-au-feu, pour l’autre la soupe…

« Peut-être faudrait-il nous dévêtir, pour que l’on puisse voir nos différences ? » souffla timidement l’un des oignons.

Un vent d’indignation souffla dans le rang… On entendit des « ça ne marcherait jamais », « sans mes couches, je vais choquer ! », « c’est complètement déplacé », « il est fou ! » … Que de peurs exprimées dans ces mots.

Le lendemain pourtant, sur le stand, l’un des oignons avait enlevé sa première couche. Fièrement, il bombait son torse orné de stries d’un vert léger. La réaction du maraîcher ne fut pas longue. Il enleva l’oignon afin que son stand retrouve son unité. Il fut oublié dans un coin, à côté de la balance à peser.

En fut-il affecté ? Pas du tout, c’était la première fois qu’il sortait du rang. Il rencontra une pomme de terre à nœuds, avec qui il plaisanta toute la journée. C’était le plus beau jour de sa vie.

Les autres le regardaient avec envie. Eux s’ennuyaient ferme. Et le lendemain, la moitié des oignons revint dévêtue d’une ou plusieurs couches. Alors qu’ils s’extasiaient sur leur différence et se regardaient d’un œil nouveau, l’un d’eux arriva même tout nu, juste avec son cœur d’oignon. C’était le seul qui avait réussi à enlever toutes ses couches, si vite. Il avait l’air si unique…

Le maraîcher qui pestait contre le sans-gêne des clients (qui épluchaient ses oignons sur le stand), tomba sur le cœur d’oignon. Il le prit dans ses mains, l’examina et le trouva très beau et très lisse. A ce moment lui vint une idée, il allait commercialiser des cœurs d’oignon, à usage médicinal ! Sa femme lui avait dit qu’ils empêchaient la formation de caillots, et prévenaient donc les thromboses. La “crise des oignons” qui avait déstabilisé le stand se muait en nouvelle opportunité.

Quant au cœur d’oignon… jamais il n’aurait pu imaginer devenir un oignon à usage médicinal ! Et s’il rencontre parfois, dans sa fulgurante ascension, la jalousie de ses compères, il n’hésite pas à les inviter à se mêler de leurs … ! 😊

Imaginez-vous un instant être à la place d’un de ces oignons, qu’auriez-vous fait ?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *